2019 Année internationale des langues autochtones

Publié par Melissa Lepine le

2019.

Déjà une autre année qui arrive. Pleine de défis. À envisager. À surmonter. Une année qui se veut une nouvelle opportunité. De grandir et de s'améliorer. En tant qu'individu et en tant que société. Une nouvelle année que l'UNESCO a décrétée et consacrée à la valorisation des langues autochtones. Une année qui se veut une chance pour reconnecter. Avec nos racines mais surtout avec cette chance que l'on a de guérir. Car les plaies et blessures qui sont infligées, peu importe la population visée, finiront toujours par contaminer et infecter l'ensemble du système. Il faut réaliser l'ampleur des dégâts et entreprendre, ensemble, d'emboîter le pas. Dans une direction commune et inclusive. Et ça, ça commence par l'effort d'apprendre à mieux se connaître et de se respecter.

Les langues autochtones.

Elles sont autour de nous. Elle font partie de nous. De ce que nous sommes. Des environnements que nous considérons les nôtres. Elles ont porté un passé et pourtant, aujourd'hui, elles sont trop souvent condamnées. À s'effacer. À se taire et à disparaître. Dans le plus grand silence ou pire, dans l'insouciance ou l'indifférence. C'est maintenant qu'il faut en prendre conscience. Avant que l'oubli ne vienne conclure le drame. Avant que ne se fixe la trame.

Le commencement.

Pour commencer, il faut se conscientiser et se responsabiliser. Intégrer que nous sommes le présent teinté du passé. Et accepter de porter ce même passé à travers le futur qui se crée. Lentement. C'est ce qui est beau là-dedans. Il est encore temps de se rattraper. De faire en sorte que la disparition des langues autochtones en vienne à cesser. Ni plus ni moins. Il en va de l'équilibre, de la richesse et du patrimoine de l'humanité.

"À travers les langues, les gens participent non seulement à leur histoire, leurs traditions, leur mémoire, leurs modes de pensée, leurs significations et leurs expressions uniques, mais plus important encore, ils construisent leur avenir. Les langues sont essentielles dans les domaines de la protection des droits humains, la consolidation de la paix et du développement durable, en assurant la diversité culturelle et le dialogue interculturel."

S'engager.

L'idée est simple. On nous propose de s'engager dans une coalition où tous seraient sur un point d'égalité. En mettant l'accent cette fois-ci sur les peuples autochtones du monde entier. Sur ces peuples souvent écrasés, retranchés, repoussés, écartés. On nous propose de travailler pour qu'ils jouissent de nos avancées. On nous propose aussi de les découvrir afin que nous ayons la chance de profiter de la richesse de leur sagesse intemporelle. J'ose croire que tout ça, ultimement, mènera à un plus grand équilibre. À une diminution des écarts entre les individus.

On nous propose de travailler, main dans la main, à ce qui normalement devrait être une priorité pour tous. On nous propose de s'engager auprès des peuples autochtones pour:

  • le respect des droits humains et des libertés fondamentales
  • l'égalité et la non-discrimination
  • la sauvegarde du patrimoine culturel, des expressions culturelles et des langues traditionnelles
  • l'égalité des genres
  • la conservation et la protection de l'environnement
  • l'éducation et le développement respectueux des cultures et des identités
  • l'autodétermination, la participation et le consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause

Autour de nous.

Parce que bien que la conscience globale soit nécessaire, il faut commencer par chez nous. Faire du ménage dans nos propres affaires. Faire l'inventaire, mettons. Nos nations amérindiennes ont leur lot de défis et en tant que société nous leur devons plus qu'une reconnaissance historique. Nous leur devons leur juste place dans nos quotidiens. Nous leur devons une plus grande valorisation de ce qu'ils sont aujourd'hui et maintenant. Nous leur devons une écoute plus attentive, à leurs besoins mais surtout à ce qu'ils ont envie d'offrir. À cette contribution qui ferait, sans nul doute, de nous un peuple plus grand et plus riche.

 Au fil du temps.

Pour cette année 2019, nous vous proposons donc de reconnecter. Avec ces 11 nations amérindiennes qui sont présentes chez nous et sur leur héritage. Nous vous offrons une poutre du temps 2019 qui vous permettra de mieux les connaître, des les intégrer dans vos discussions de familles. Une poutre du temps pour piquer votre curiosité et voir le temps autrement. En mélangeant le passé au présent. En extirpant le meilleur de l'un pour en colorer l'autre. Nous vous offrons une poutre du temps qui sort un peu des balises traditionnelles...parce qu'on avait envie de reconnecter avec nos traditions.

Autour de nous.

Par la bande nous vous offrons quelques suggestions complémentaires pour aller plus loin dans vos découvertes ou pour étancher vos éléments de curiosité.

 

Ancienne publication Publication récente

RSS

0 commentaires

Laisser un commentaire

Prendre note que nous nous réservons le droit d'approuver les commentaires avant publication.