Des renards au cinéma

Publié par Melissa Lepine le

Film vidéo

Avertissement: cet article contient des liens affiliés. Ces liens sont pour nous une façon de pouvoir continuer à vous offrir ces articles en y consacrant le temps et l'énergie nécessaires. Les prix mentionnés sont les mêmes que l'achat direct à la différence qu'un partie de la somme nous revient si vous effectuez la transaction à partir de nos liens personnalisés. Merci.

L'automne.

L'automne est à nos portes. Les soirées s'imposent plus tôt. Prennent le jour d'assault. La fraîcheur envahit nos nuits. Et certains de nos après-midis. C'est la vie. Celle qui tourne. Celle qui va. Celle qui vient. Celle qui nous maintient. Dans un mouvement. Puis qui nous plonge dans le calme. Le retranchement. Doucement. Lentement. Pas à pas.

Se retrouver.

L'automne qui nous rassemble. Qui nous rapproche. Qui nous fait basculer dans une transition. Vers les grands froids. Vers une nature où le statique sera roi. Le moment d'apprendre à s'arrêter. Une fois les journées complétées. Les semaines terminées.

Chez nous nous aimons nous retrouver. Autour d'une table. Autour d'un jeu. D'un livre. Mais aussi, devant la télé. Doudous sur les genoux. Partagées. Parfois tiraillées. Tasses fumantes en main. Devant un bon film. Je vous en partage quelques-uns.

Rox et Rouky.

Un film sur un renardeau. Une brave fermière. Une histoire d'accueil. D'amitiés. Qui naissent au-delà de la différence. Des apparences. Une histoire sur la vie. Qui parfois reprend son droit. De continuer. De respecter ses pulsions. Ses lois.

D'après le livre de Daniel P. Mannix, publié en 1967, The Fox and the Hound. Notre coup de coeur au bas de l'article. En version Kindle (même si nous préférons de loin les versions papier. Généralement.)

Fantastique maître renard.

Un film sur les limites. Celles du bien et du mal. Les nôtres et celle des autres. Sur le respect. Sur la confrontation. Sur le vivre ensemble. Du grand Roald Dahl (1977). Fidèle à lui-même. Une valeur sûre.

L'enfant et le renard.

Une merveille. Une classique qui émerveille. Par les silences. La présence. L'intangible. Le sensible. Un film qui apaise. Qui remplit. Qui nous poursuit. et qui nourrit. Un film aux saveurs de l'automne. Sur l'amitié. Les frontières outrepassées. Sur la nature. L'aventure. Si vous tombez sur le film en usagé, n'hésitez pas. Même en anglais. Nous avons passé des mois à le chercher. Introuvable. Ou hors de prix.

Et des livres. 

Puis. Il y a les lectures. Tous les films ci-haut en sont issus. Des écoutes. Des lectures. Une. L'autre. Les deux. Pour comparer. Pour discuter. Car c'est là que ça devient intéressant. Quand les yeux quittent l'écran. Que les yeux dérivent des pages. Et que la discussion commence. S'élance. Et s'inscrit. Dans la tête. Dans le coeur. Comme un souvenir. Une route à découvrir. Ensemble.

 

 

 

Ancienne publication Publication récente

RSS

0 commentaires

Laisser un commentaire

Prendre note que nous nous réservons le droit d'approuver les commentaires avant publication.